Affaire Goulut et Haziza

Un couple poursuivi pour trafic de drogue suite à de la cocaïne trouvée dans la boite à gant du véhicule conduit par Florence mais qui appartenait à Boris.

Boris était loueur de véhicules et était également propriétaire d’un hammam à Paris.

Ils sont partis à Amsterdam suite à un appel de la police d’Amsterdam à Boris qui lui a demandé de venir chercher son véhicule volé puis retrouvé.

Relaxés en 1er instance, condamnés en appel. La Cour de Cassation casse l’arrêt pour vice de forme.

Retour devant la Cour d‘appel.

Saisine de Sylvie Noachovitch qui demande à un enquêteur de faire une contre enquête car elle estime que l’instruction fut bâclée, construisant ainsi un dossier à charge.

Il s’avère que ce couple n ‘avait rien à voir dans cette affaire, mais des faisceaux d’indices les ont fait condamner, comme des traces de poudre sur leurs mains dues au fait que les fouilles se sont faites sans précaution devant Boris et Florence qui ont ainsi été imprégnés de poudre.

Des années d’angoisse, d’accusations pour un couple de loueurs qui ne faisait que récupérer sa voiture qui avait été volée…

Grâce notamment au travail de l’enquêteur qui a retrouvé des témoins importants et au travail de Sylvie Noachovitch qui a insisté sur les négligences de la douane et la personnalité de ses clients, ces derniers ont été relaxés par la Cour d’Appel de Douai.

Cette relaxe fût la surprise générale, car la Cour d’Appel de DOUAI a la réputation d’aggraver systématiquement les peines et, au surplus, ce fût cette même Cour qui avait condamné Florence et son concubin.

Axe intéressant dans ce dossier : le couple de Florence a été victime du délit de sale gueule, car ils avaient tous deux une allure qui ne plaisait pas.

Sylvie Noachovitch a dû leur faire la guerre pour leur faire changer de look mais elle y parvenue ! Pour qu’une bataille se gagne rien ne doit être écarté.