Affaire Labeur

Madame Bossu a lancé une procédure de divorce pour mettre un terme à ses souffrances.

Par ordonnance de non conciliation, le Juge aux affaires familiales a fixé la résidence habituelle des enfants chez la mère et organisé un droit de visite et d’hébergement au profit du père.

Dès le départ, cette affaire de divorce fut contentieuse et l’époux avait décidé d’obtenir la garde des enfants à son domicile.

Le juge aux affaires familiales a ordonné une expertise psychologique pour décider si la demande du père était ou non justifiée.

Madame labeur, psychologue, a été désignée à cet effet et a rendu un rapport d’expertise accablant pour madame Bossu.

Le juge aux affaires familiales a alors immédiatement décidé de transférer la résidence des enfants chez le père.

Madame Bossu a alors saisi Maître Noachovitch afin de récupérer la garde de ses enfants et d’obtenir une contre-enquête psychologique.

Parallèlement, elles apprennent par la presse que Madame Labeur était en réalité une fausse experte. Cette dernière a réussi à obtenir sa nomination en falsifiant des diplômes.

Madame Bossu s’est constituée partie civile par l’intermédiaire de Maître Noachovitch.

Parallèlement, le Juge aux affaires familiales a ordonné une contre expertise ainsi qu’une enquête sociale qui ont révélé que les enfants étaient victimes d’aliénation parentale de la part de leur père. Le Juge a décidé de transférer la résidence de la fille de Madame Bossu à son domicile dans un premier temps, puis celle de son fils dans un second temps.

De son côté, Madame Labeur, fausse experte, a été poursuivie devant le tribunal correctionnel de Toulouse qui l’a condamnée à quatre ans de prison ferme dont deux ans avec sursis.

Elle a également été condamnée à verser à Madame Bossu la somme de 20 000 euros en réparation de son préjudice moral.

Madame Labeur a formé appel contre cette décision et la Cour d’Appel rendra sa décision dans le courant de l’année 2013.

L’affaire Labeur dans les médias :

RTL - L'heure du crime - Affaire Raphaël Maillant« L’heure du crime » sur RTL le 7 novembre 2013 présentée par Jacques Pradel :

Article de France Info (septembre 2012)
Article du Figaro (juin 2012)
Article du Point (juin 2012)
Article de Sud-Ouest (mai 2012)